Une carrière en GÉOMATIQUE

Délimiter aujourd’hui de quoi sera fait demain.
Posséder un savoir qui fera évoluer les choses.
Participer au devenir d’une société.
Laisser sa marque en marquant le territoire.


Hier comme aujourd’hui, les enjeux de la profession d’arpenteur-géomètre sont grands, stimulants, distinctifs et à la fois actuels et constamment tournés vers l’avenir.

Au-delà de son expertise en délimitation foncière, l’arpenteur-géomètre possède des compétences aussi multiples que diversifiées qui lui permettent d’offrir une multitude de services. Sa science pointue et son vaste savoir l’autorisent à prendre régulièrement part à des projets d’envergure hors du commun. Sans compter que la profession d’arpenteur-géomètre garantit 100 % des chances d’emploi au Québec et à travers le monde. Avis à ceux et celles qui ont envie de marquer le territoire. Ici ou ailleurs.








 
Pour en savoir plus sur la profession:

À vous de déterminer vos propres limites
Tu te cherches
Devenir arpenteur-géomètre - La bande dessinée



Pour en savoir plus sur les études:

Programme universitaire (uniquement offert à l'Université Laval au Québec) 
Équivalences des diplômes et de la formation


Bourses universitaires
Un coup de pouce aux futurs arpenteurs-géomètres!

Chaque année, l’Université Laval remet des bourses d’excellence à l’admission, de 2 000 $ à 2 500 $, aux étudiants admis au baccalauréat en sciences géomatiques qui se sont distingués durant leurs études collégiales. Le baccalauréat en sciences géomatiques est le seul programme universitaire qui donne accès à l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec.

La Fondation de l'Université offre aussi d'autres bourses d'études à des étudiants de deuxième année du baccalauréat en sciences géomatiques afin de les encourager à compléter leurs études et à devenir arpenteurs-géomètres.  Des bourses sont aussi offertes aux étudiants qui désirent poursuivre des études de 2e et 3e cycles.

L’Ordre remet annuellement deux bourses de 500 $ : l'une au diplômé de l'année ayant obtenu la meilleure moyenne au terme du baccalauréat en sciences géomatiques et l'autre à celui ou celle ayant obtenu la meilleure moyenne aux évaluations professionnelles.