Avis COVID-19
 
La santé de nos employés, de nos membres et de la collectivité est au cœur de nos préoccupations actuelles en lien avec la pandémie de la COVID-19. L’Ordre est proactif et suit les recommandations des autorités gouvernementales afin de limiter la propagation du virus.
 
C’est pourquoi tous les membres du personnel sont en mode télétravail et l’ensemble des moyens technologiques à notre disposition sont utilisés afin d’assurer la continuité de nos activités. Soyez assurés que l’OAGQ est encore fonctionnel et que notre équipe est tout aussi disponible pour vous soutenir.
 
Dans ce contexte, nous vous demandons de ne pas vous présenter au bureau de l’Ordre. De même, évitez les envois postaux. Privilégiez les communications par téléphone au 1 800 243-6490 ou par courriel à oagq@oagq.qc.ca. Nous vous répondrons dans les meilleurs délais possible compte tenu des circonstances.
 
Malgré ces changements opérationnels, notre objectif demeure le même : la protection du public.
 
Avis aux membres :
L’OAGQ suit de près l’évolution de la pandémie. Lisez les messages aux membres transmis par courriel ou allez consulter régulièrement la section « Message aux membres > Communiqués » dans l’intranet de l’Ordre.
 

Protection du public
 
Fondée en 1882, la Corporation des arpenteurs-géomètres de la province de Québec devient l'Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec en 1974. L'Ordre a pour principale fonction d'assurer la protection du public par l'entremise de l'inspection professionnelle, de la formation continue et de la discipline. Il détermine également les normes de pratique et les règlements qui guident les membres dans leurs activités professionnelles.

 
L'Ordre regroupe l'ensemble des personnes habilitées à exercer de façon exclusive la profession d'arpenteur-géomètre au Québec. Il compte actuellement près de 1 100 membres. Il est administré par un conseil d’administration constitué de douze administrateurs, dont trois sont nommés par l'Office des professions pour représenter le public.
 
Pour devenir membre de l'Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec et obtenir un permis d'exercice de la profession, une personne doit satisfaire aux exigences établies par la Loi sur les arpenteurs-géomètres, dont notamment l'obtention d'un diplôme universitaire reconnu, la réussite d'examens d'admission et la réalisation d'un stage de formation.
  
 


 
                
 
replica watches
 
        

OAGQ
 
By now you should already be aware that 2019 is the 100th anniversary of the cheap rolex replica watches. As far as horological milestones go, it doesn't get much bigger than this. Though earlier this year Cheap Rolex Replica was focused on the re-release of the Panthère, it's now Tank time. Today we saw the unveiling of four new anniversary collections that range from the basic to the extravagant. The Rolex replica watches company is most certainly the latter. Sometimes, you may need the luxury replica rolex watch in UK.
NOUVELLES
[Mercredi, 11 Mars 2020]
Budget du gouvernement du Québec : Réaction de l'OAGQ
QUÉBEC, le 11 mars 2020 – L’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ) salue les dispositions budgétaires du gouvernement du Québec, annoncées le 10 mars 2020, concernant l'élaboration et la diffusion de la cartographie des zones inondables et des risques associés aux inondations.

[Mercredi, 18 Décembre 2019]
L'OAGQ pour un développement responsable de l’intelligence artificielle
QUÉBEC, le 18 décembre 2019 – L’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ) est fier d’annoncer qu’il est désormais signataire de la déclaration de Montréal pour un développement responsable de l’intelligence artificielle, et ce, à la suite d’une décision de son conseil d’administration.

[Lundi, 28 Octobre 2019]
L'OAGQ préoccupé par l'aménagement du territoire en zone inondable
GATINEAU, le 28 octobre 2019 – Les membres du conseil d’administration de l’Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec (OAGQ), à l’occasion de leur réunion tenue le 24 octobre dernier, ont profité de la visite du maire de Gatineau, monsieur Maxime Pedneaud-Jobin, pour discuter de la question de l’aménagement du territoire en zone inondable.