Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec

Effectuez une recherche parmi nos membres

Trouver un arpenteur-géomètre
Nuage de points photogrammétriques par drone - Source : Simon Gignac, g.

Qu’est-ce que c’est?

L’approche classique de photogrammétrie est basée sur le principe de la stéréoscopie, tel que la vision humaine. Un objet regardé avec deux yeux (vision binoculaire) permet d’en mesurer l’éloignement. Par analogie, la photogrammétrie est basée sur le principe de photographier un objet à partir de deux positions différentes. Ainsi, la photogrammétrie consiste à la planification, l’acquisition, le traitement et l’analyse des images acquises à partir d’une caméra métrique. Par le principe de la stéréoscopie, le professionnel est capable de créer un modèle tridimensionnel à partir d’au moins deux images. Ce modèle permet, dans l’exemple d’acquisition sur les territoires, de saisir le relief et extraire ainsi des informations planimétriques et altimétriques.

Une autre méthode développée avec les nouvelles technologies également employée par la photogrammétrie est l’acquisition des nuages de points à partir du LiDAR. Cette méthode consiste à balayer le territoire ou l’objet d’intérêt par des faisceaux lasers. Au contraire de l’approche classique, le résultat ne sera pas des photographies complètes de l’objet ou territoire, mais un échantillonnage par des points acquis formant ainsi un nuage de points. Cette méthode peut être utilisée conjointement avec l’approche classique d’acquisition des images avec le but d’améliorer la qualité des produits photogrammétriques.

On peut obtenir les prises de vues sur support numérique ou analogique à partir d’une plateforme aérienne, comme l’avion ou le drone (photogrammétrie aérienne) et à partir des stations ou véhicules terrestres (photogrammétrie terrestre).

La photogrammétrie aérienne permet de produire, entre autres, des modèles numériques, des cartes et des plans topographiques, dont la précision et l’échelle, dépendent d’une série de paramètres. Parmi ces paramètres, on peut citer la plateforme d’acquisition des données, la précision du capteur utilisé et la hauteur de vol. Récemment, il y a eu une démocratisation dans le domaine de la photogrammétrie aérienne avec les capteurs embarqués sur des drones.

La photogrammétrie terrestre a une vaste gamme d’applications. Avec l’installation sur les véhicules terrestres, il est possible de modéliser tridimensionnellement des différentes structures routières, telles que des bâtiments, la signalisation routière ainsi que le pavage des voies. Par photogrammétrie terrestre, il est également possible de modéliser des objets ou des structures telles que des bâtiments, des voûtes, des chantiers de construction et des installations industrielles.

J'ai besoin d'aide...

Vous vendez ou achetez une propriété? Vous avez un conflit avec un voisin concernant la limite de votre terrain? Vous vous demandez si votre maison est située en zone inondable? L’arpenteur-géomètre est le professionnel tout désigné pour vous accompagner.

Voir les situations où un arpenteur-géomètre peut vous aider

Vous avez des doutes concernant le travail ou les agissements d’un arpenteur-géomètre? L’Ordre est là pour vous aider. Consultez vos recours possibles.