Ordre des arpenteurs-géomètres du Québec

Le français est la langue officielle du Québec

Le français est la langue officielle du Québec, comme c’est prévu à la Charte de la langue française. Montréal est aussi une ville francophone.

Vous devez donc avoir une connaissance appropriée de la langue française pour joindre un ordre professionnel et être en mesure d’offrir des services en français. Vos clients et vos patients ont le droit de recevoir des services ou d’être informés en français.

L’Office québécois de la langue française est l’organisme chargé de promouvoir et de faire respecter la Charte de la langue française au Québec.

 

Comme professionnel, vous devez être en mesure d'offrir des services en français

Vous devez être en mesure d’offrir des services en français à vos clients ou à vos patients dans le cadre de votre pratique professionnelle.

Pour en savoir plus sur la mission de l’OQLF, visitez le site https://www.professions-quebec.org/le-francais.

Si votre patient ou client en fait la demande, vous devez lui fournir les documents qui le concernent en français

Dès que votre patient ou votre client vous en fait la demande, vous devez lui fournir les documents qui le concernent en français. Par exemple, tout avis, opinion, expertise ou rapport.

Vous devez fournir ces documents sans frais supplémentaires ni de frais de traduction. Votre patient ou votre client peut faire cette demande à tout moment.

Pour joindre un ordre professionnel, vous devez avoir une connaissance appropriée du français

Vous souhaitez joindre un ordre professionnel? Vous devrez démontrer que vous avez une connaissance appropriée du français.

Vous pouvez :

  1. Fournir à votre ordre professionnel des documents reconnus par la loi, conformément à l’article 35 de la Charte de la langue française, c’est-à-dire:
  • avoir suivi, à temps plein, au moins trois années d’enseignement de niveau secondaire ou post-secondaire dispensé en français;
  • avoir réussi les examens de français langue maternelle de la quatrième ou de la cinquième année du cours secondaire;
  • à compter de l’année scolaire 1985-1986, avoir obtenu, au Québec, un certificat d’études secondaires.

2. Sinon, réussir l’examen de français de l’Office québécois de la langue française.

Veuillez lire à ce sujet les informations concernant l’inscription à l’examen de français de l’OQLF sur le site Web de l’OQLF .

L'examen de français de l'Office québécois de la langue française, c'est quoi?

Vous devez réussir l’examen de français de l’Office québécois de la langue française pour joindre un ordre professionnel?

Cet examen gratuit évalue vos compétences orales et écrites. Il est d’une durée d’environ trois heures.

Il présente des mises en situation en lien avec votre profession. Par exemple, échanger des informations avec un ou une collègue du même ordre professionnel que vous. Ces mises en situation ont été développées en collaboration avec votre ordre professionnel.

L’examen n’évalue pas votre capacité à exercer votre profession.

Vous recevrez votre résultat dans les deux semaines suivant l’examen.

L’Office et plusieurs établissements d’enseignement offrent des ressources pour bien se préparer à l’examen.

Pour en savoir plus sur l’examen de français, consultez le site de l’Office.

Quoi faire en cas d'échec à l'examen de l'Office québécois de la langue française?

En cas d’échec à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française, vous avez plusieurs options :

  • Demander une révision de votre examen.
  • Reprendre l’examen, autant de fois que nécessaire. Vous devrez attendre trois mois entre chaque examen.
  • De façon exceptionnelle, un ordre professionnel peut délivrer un permis temporaire d’un an.

Pour en savoir plus : https://www.professions-quebec.org/le-francais

Le permis temporaire : apprendre le français tout en travaillant

Un ordre professionnel peut délivrer un permis temporaire à un professionnel formé à l’extérieur du Québec qui peut exercer sa profession, mais qui ne remplit pas encore les exigences quant à la connaissance du français. Par exemple, un professionnel qui échoue à l’examen de français de l’Office québécois de la langue française.

Ce permis est valide pendant un an. Il permet au professionnel d’exercer sa profession pendant ce temps, tout en améliorant ses compétences en français.

Le permis temporaire d'un professionnel peut être renouvelé sous certaines conditions

Le permis temporaire accordé aux professionnels qui ne remplissent pas les exigences quant à la connaissance du français peut être renouvelé par l’Office québécois de langue française, si l’intérêt public le justifie.

Le permis peut être renouvelé au maximum trois fois. À chaque renouvellement, le professionnel doit s’être présenté au moins une fois à l’examen de français de l’Office dans l’année en cours.

Après quatre ans, le professionnel devra réussir l’examen de français pour continuer à exercer sa profession.

Les communications écrites destinées à votre personnel doivent être disponibles en français

Vous êtes membre d’un ordre professionnel, mais aussi un employeur?

Les communications écrites destinées à votre personnel doivent être en français. Par exemple, l’affichage interne et les bulletins de paye.

Attention! Si vous utilisez une autre langue, le français doit toujours être présent de façon au moins équivalente.

Vous devez rédiger et publier vos offres d'emploi en français

Vous êtes membre d’un ordre professionnel et vous souhaitez embaucher du personnel? Vous devez rédiger et publier vos offres d’emploi en français, à l’externe comme à l’interne.

Attention! Si vous utilisez une autre langue, le français doit toujours être présent de façon au moins équivalente.

L'affichage public de votre entreprise doit être en français

Les règles sur l’affichage ne concernent pas seulement les commerces! Un professionnel qui affiche ses services dans un lieu public doit toujours s’assurer que le texte en français a un impact visuel beaucoup plus important que celui d’une autre langue.

Par exemple, cela peut signifier que l’espace accordé au français et la taille de caractère doivent être au moins deux fois plus grands que le texte d’une autre langue.

Pour en savoir plus : https://www.professions-quebec.org/le-francais

Vos communications écrites pour le public doivent être disponibles en français

Vos communications écrites destinées au public comme les avis, les guides, les brochures ou les documents imprimés doivent être disponibles en français.

La règle est la même pour vos publications dans les réseaux sociaux ou votre site web : le contenu doit être offert en français!

Attention! Si vous utilisez une autre langue dans vos communications écrites, le français doit toujours être présent de façon au moins équivalente.

Les factures et les reçus que vous produisez doivent être en français

Les factures et les reçus que vous produisez doivent être en français, qu’ils soient en format papier ou électronique.

Pour en savoir plus : https://www.professions-quebec.org/le-francais

Le contenu de votre site Web ou de vos réseaux sociaux doit être offert en français

Comme professionnel, le contenu de votre site web ou de vos réseaux doit être offert en français. Si vous utilisez une autre langue, le français doit toujours être présent de façon au moins équivalente.

Quoi faire si un client ou un patient vous écrit, par exemple, en espagnol? Si vous le voulez, vous pouvez lui répondre dans cette langue.

Toutefois, s’il communique avec vous en français, vous devez lui répondre en français.

Un ordre professionnel doit s'adresser en français au public et à ses membres

Votre ordre professionnel doit respecter des règles concernant l’usage du français. Toute personne a d’ailleurs le droit qu’un ordre professionnel communique avec elle en français.

Les revues, bulletins, infolettres et autres communications pour les membres doivent aussi être en français. Même chose dans les réseaux sociaux : le contenu doit être en français!

Si un membre décide de communiquer avec son ordre professionnel dans une autre langue, l’ordre peut lui répondre directement dans cette langue.

Pour de plus amples détails : https://www.professions-quebec.org/le-francais

Des outils gratuits existent pour utiliser le français dans votre pratique professionnelle

Saviez-vous qu’il existe des équivalents en français de « bargain » ou de « team building »?

L’Office québécois de la langue française a conçu plusieurs vocabulaires et lexiques pour les professionnels du monde des affaires ou de la santé.

Le Grand dictionnaire terminologique et la Banque de dépannage linguistique sont aussi des ressources conçues par l’Office pour utiliser le français dans votre pratique professionnelle.

De nombreux autres outils gratuits sont disponibles en ligne, n’hésitez pas à les utiliser!

Le public a le droit d'être servi et informé en français lorsqu'il reçoit les services d'un professionnel

Vos clients et vos patients ont le droit de recevoir des services ou d’être informés en français.

Les professionnels bénéficient eux aussi du programme de francisation de leur employeur

L’Office québécois de la langue française remet un certificat de francisation aux entreprises et organisations employant 50 personnes et plus (pendant au moins six mois consécutifs) où le français est généralisé à tous les niveaux. Par exemple, dans les communications internes ou avec des fournisseurs.

L’entreprise ou l’organisation doit mettre sur pied un programme de francisation si elle ne peut pas obtenir ce certificat. Alors, ce programme concernera toutes les personnes employées, y compris les membres d’un ordre professionnel qui y travaillent.

Privilégiez le français pour accueillir vos clients

Le français est la langue officielle du Québec, comme c’est prévu à la Charte de la langue française.

N’hésitez pas à privilégier le français lorsque vous accueillez vos clients. 

Communiqué de presse du CIQ

Le Conseil interprofessionnel soutient la valorisation du français

MONTRÉAL, le 26 oct. 2020 /CNW Telbec/ – Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ), le regroupement des 46 ordres professionnels, diffuse aujourd’hui une campagne rappelant les obligations linguistiques des professionnels. La campagne s’adresse aussi aux professionnels formés à l’étranger peu familiers avec l’examen de français requis pour exercer une profession réglementée.

« En 2019, le nouveau rapport de l’OQLF sur le suivi de l’évolution de la situation linguistique au Québec révélait l’existence d’une problématique relative à la langue de travail, notamment dans le secteur des services professionnels. Comme le CIQ a ciblé des problématiques relatives à la conformité à la Charte de la langue française, plus particulièrement concernant l’affichage interne et externe et la langue de service dans les cabinets privés de professionnels, la campagne vient à point nommé. Les ordres professionnels et leurs membres ont une responsabilité légale, mais aussi sociétale, pour soutenir la langue officielle du Québec », soutient la présidente du CIQ, Mme Gyslaine Desrosiers.

Cette campagne a été réalisée grâce à une aide financière de l’Office québécois de la langue française (OQLF) dans le cadre de son programme Le français, au cœur de nos ambitions.

« Le ministre responsable de la Langue française, M. Simon Jolin-Barrette, a promis aux Québécois un plan d’action robuste pour renforcer la place du français au Québec. La campagne du CIQ en matière de valorisation de la langue française auprès des 400 000 professionnels s’inscrit dans les atteintes des objectifs du ministre », ajoute Mme Desrosiers.

 « Le programme Le français, au cœur de nos ambitions favorise l’utilisation du français dans l’espace public et les milieux de travail québécois, ainsi que la maîtrise d’une terminologie en français propre à chaque domaine d’activité. La campagne initiée par le Conseil interprofessionnel du Québec contribue à relever ce défi et à consolider la place du français au Québec », affirme Mme Ginette Galarneau, présidente-directrice générale de l’Office québécois de la langue française.

Pour plus de détails sur la campagne, visitez la page web : https://www.professions-quebec.org/le-francais.

À propos du CIQ

Le Conseil interprofessionnel regroupe les 46 ordres professionnels qui comptent plus de 400 000 membres, dont 62 % sont des femmes, exerçant 55 professions réglementées. Le CIQ est la voix collective des ordres sur plusieurs dossiers d’intérêt public. Il agit également à titre d’organisme-conseil auprès du gouvernement du Québec.

SOURCE : Conseil interprofessionnel du Québec

Renseignements: David Juneau, conseiller principal en communications et affaires publiques, Conseil interprofessionnel du Québec, cellulaire 514 625-8894

Liens connexes
www.professions-quebec.org